martes

HUNGRIA 2019. Francés

HONGRIE




JOCI PÁPAI - MON PÈRE

Mon père m'a élévé comme le vent
Il a sifflé doucement, il a chanté, de cette façon il a raconté des contes
Il a vecu là, où chaque route s'arrêtait
Mille et un ans, ce n'est pas assez pour une vie, pour une vie

Je peux l'entendre - lui et son coeur dans mes cordes
Je peux le voir avec des rides plus profondes sur mon visage
Je suis fier de confesser sa foi
De mille et une chansons, c'est celle-ci que je fredonne, fredonne

Le vieux temps, le bon temps
J'aime le souvenir de lui
Il m'appèle et je cours vers lui
C'était très bien de jouer comme ça

Les vieilles chansons le font apparaître (de nouveau)
Je peux encore resentir la lumière du soleil
Je peux encore entendre le bruit du vent
Je peux encore l'entendre dans le bruit du vent

Avec une mélodie il a écarté mon chagrin
Qu'est-ce que je peux donner, sauf que j'appartiens à lui
Et je peux dire à mon fils avec fierté:
Il est mon père et ici, c'est chez moi

Le vieux temps, le bon temps
J'aime le souvenir de lui
Il m'appèle et je cours vers lui
C'était très bien de jouer comme ça

Les vieilles chansons le font apparaître (de nouveau)
Je peux encore resentir la lumière du soleil
Le vent a fredonné une berceuse, que mon rêve soi beau
Le vent a fredonné une berceuse, je peux l'entendre même aujourd'hui


Fuente: lyricstranslate.com

By Eurovisong

No hay comentarios:

Publicar un comentario